Cibersalles : l’espagnol à Versailles
Académie
Accueil > Sujets d’examen > Evaluations > Evaluation et consignes > Les webquêtes (ou webquests)

Les webquêtes (ou webquests)

lundi 15 octobre 2007, par José Paradas, Marianne Ellafaf

Qu’est une webquête ?

Il s’agit d’une activité de recherche guidée au cours de laquelle l’élève va trouver l’information désirée sur le web. Cette recherche relève principalement de la compréhension (de l’écrit, plus rarement de l’oral) et n’est généralement que la première étape de la réalisation d’une tâche plus élaborée, appartenant au domaine de l’expression (écrite ou orale) : mise en commun d’information, présentation orale, rédaction d’un document.

En quoi consiste le travail de l’élève ?

Il s’agit pour l’élève de mettre à profit le potentiel éducatif et informatif d’internet dans le cadre de la résolution de « problèmes » sous une forme motivante, à savoir la réalisation d’une tâche prédéfinie. L’élève sait dès le départ ce qu’il doit faire, ce qu’on attend de lui, comment il doit s’organiser, éventuellement quel est son rôle dans le groupe, et comment sera évalué son travail. Afin d’éviter les tâtonnements et dispersions possibles, le professeur doit veiller à lui fournir une liste des sites internet à utiliser. Idéalement, ce travail permettra à l’élève de mettre en jeu ses capacités à analyser, réfléchir, effectuer des choix, prendre des décisions…

Structure de la webquête

- Introduction

L’introduction (exposé de la situation) permet d’informer l’élève du contenu de la webquête tout en captivant son intérêt afin de rendre l’activité motivante et attrayante. Un moyen peut être de lui attribuer un « rôle » dans le cadre d’un scénario qui permette de donner un sens à son travail de recherche tout en lui conférant un caractère ludique.

- Tâche à réaliser

Dans cette partie, il s’agit de décrire avec précision ce que doit avoir réalisé l’élève à la fin de l’activité, le « produit fini » (exposé oral en classe, document écrit, enregistrement d’un fichier audio, page sur un site, etc.)

Les possibilités n’ont d’autre limite que l’imagination du professeur, dont on sait qu’elle est fertile lorsqu’il s’agit de faire acquérir à ses élèves toute une série de connaissances en rapport avec la langue étudiée (langue, culture, société, histoire…) et dans le cadre des sacrosaints programmes. Si, en plus, l’élève peut acquérir ou perfectionner ses connaissances dans le domaine de l’utilisation de l’outil informatique (navigation, capture d’images, de sons, création de documents…), on aura fait d’une pierre deux coups.

Voici une liste (non exhaustive) de tâches à réaliser par l’élève : résoudre une énigme, analyser un document ou une situation, faire une compilation d’information ou d’objets, créer un objet, persuader quelqu’un, émettre un jugement, mieux se connaître, activité journalistique, activité d’imitation…

- Modalités

Ce paragraphe donne des indications sur la façon dont l’élève doit procéder pour réaliser la tâche : seul ou en groupe, nombre de séances, temps alloué par séance, ordre dans lequel seront réalisées les sous-tâches s’il y a lieu, choix possibles, etc.

- Ressources

Cette partie contient les liens vers les sites que l’élève devra visiter pour mener à bien la partie de l’activité faisant appel à internet. Ces sites (il peut s’agir d’un site unique) devront être soigneusement sélectionnés par le professeur, et ceci pour plusieurs raisons :
En premier lieu, cela permet à l’élève de se centrer sur l’analyse de l’information contenue dans le site et non sur une longue et incertaine recherche de l’information qui pourrait aboutir à l’utilisation d’un site dans une langue autre que celle que l’élève est censé étudier. Il n’est cependant pas exclu que la recherche d’information soit l’objet de l’activité.
D’autre part cela permet d’orienter les élèves vers des sites « sûrs » dont l’enseignant se sera assuré que le contenu ou les liens qu’il propose ne sont pas de nature à heurter la sensibilité d’un public jeune, le plus souvent constitué de mineurs.
Enfin, le professeur aura vérifié la qualité de la langue proposée par le site. A moins que l’activité ne consiste à étudier le langage SMS, l’argot ou à vérifier la pauvreté de l’orthographe des bloggeurs, il semble préférable d’orienter nos élèves vers des sites édités en langue « standard ».
Il faut savoir que les sites changent assez rapidement. Il est possible qu’une page visitée ne soit plus disponible quelques semaines plus tard. Nous avons donc tout intérêt à vérifier la validité des liens de notre webquête peu de temps avant leur utilisation en classe. Il n’est pas bien difficile de changer un lien, mais il faut trouver un site équivalent et parfois modifier un peu la tâche et cela ne peut pas se faire en classe au dernier moment…

- Evaluation

Ce paragraphe permet d’indiquer à l’élève comment il va être évalué. Quels que soient les critères d’évaluation, il serait souhaitable que l’élève puisse se baser sur un « barème » élaboré en fonction du degré de réalisation des diverses sous-tâches. Ceci afin d’éviter que l’élève concentre toute son attention sur une seule des activités.

- Conclusion

On peut récapituler dans la conclusion l’ensemble des sous-tâches réalisées et proposer une réflexion sur les apports de l’activité en termes d’apprentissage.



Site académique d'espagnol
Responsable éditorial : M. Daniel Filâtre, recteur de l'académie - Responsable de la rédaction : Beatriz BELOQUI
Webmestre : Julien ELMERRE